Et si nos opérateurs mobiles en Afrique passaient aux forfaits illimités en data ?!

Et si nos opérateurs mobiles en Afrique passaient aux forfaits illimités en data ?!

La majorité des nouvelles offres mises sur le marché par les opérateurs mobiles en Afrique est relative à la data. La data constituant un grand argument marketing permet de gagner de fortes parts de marché.

Mais, malgré la diversité d’offres de forfaits data proposée par les opérateurs mobiles, l’abonné ne semble toujours pas être satisfait, les forfaits data proposés actuellement par ces opérateurs mobiles sont généralement des forfaits au volume.

Les échanges de vidéos, de photos, le téléchargement de fichiers, les systèmes de notification qui exigent que les applications soient actives, etc. engendrent une consommation importante de la data. L’abonné est ainsi obligé de payer plus lorsqu’il consomme plus de data. Ce mode de facturation est certainement bénéfique pour les opérateurs mobiles, mais suscite des plaintes de la part des abonnés. La principale plainte émise par les abonnés est relative à l’épuisement presque trop rapide des forfaits data… même sans l’utilisation des applications sur leur mobile.

Pour essayer de corriger ce problème les opérateurs ont essayé plusieurs alternatives (Sensibilisation des abonnés, détails de consommation de volumes, etc.). Toutes ces tentatives semblent ne pas satisfaire totalement l’abonné qui estime toujours que la tarification au volume est très coûteuse.

Que faire donc ?

Pour régler ce problème, on est tenté de proposer la mise sur le marché par les opérateurs mobiles des forfaits illimités en data.

Le premier opérateur qui lancera des forfaits illimités en data aura une forte chance d’accroître son parc d’abonnés certainement.
Aux Etats-Unis par exemple, Verizon, le numéro un du mobile, a essuyé la plus grosse perte d’abonnés de son histoire en un trimestre, en partie parce qu’il n’a lancé qu’après ses concurrents son forfait mobile illimité.

Mais la question qui restera en suspens pour l’instant est de savoir si ce modèle est financièrement et techniquement avantageux pour l’opérateur mobile (capacité des abonnés à payer le juste prix, capacité du réseau de l’opérateur à supporter ce surcroît de trafic, etc.).

Ce qui est certain, les opérateurs mobiles ont le devoir de rendre heureux leurs abonnés sans également se ruiner. Le juste milieu serait peut-être revoir les à la baisse les tarifs au volume, ou de proposer la tarification au meilleur débit (faire payer les abonnés en fonction de la vitesse de téléchargement souhaité).

La data est actuellement l’un des services générateurs de revenus pour les opérateurs mobiles après le déclin des services Voix et SMS. Pour maintenir leur croissance, les opérateurs mobiles doivent faire preuve d’ingéniosité et de créativité dans la conception des forfaits data.

Que pensez-vous du mode de tarification au volume proposé par les opérateurs mobiles ? selon vous quel est le mode de tarification adapté à la data en Afrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.