La joie de vieillir

Notre société a tendance à nous faire croire que la jeunesse est la plus belle portion de la vie d’un homme. Qu’être jeune est la plus extraordinaire étape d’une vie.
Faux…
Etre jeune c’est normal, on y est passé ou on y passera tous, mais être vieux c’est mieux et on pourra ne pas y passer tous.
Je ne dis pas ici que la jeunesse est une mauvaise chose, non loin de là, je l’ai connue et je l’ai appréciée, comme tout le monde d’ailleurs,  ou enfin, presque.
La fougue de la jeunesse, l’insouciance de la jeunesse, la bougeotte de la jeunesse, l’impression de tout connaître quand on est jeune, le narcissisme, l’arrogance, la course derrière certaines illusions, etc.
Mais être vieux, devenir vieux, c’est la meilleure étape de la vie où on a le temps de profiter des détails d’une vie, où on se rend compte que finalement les choses ne sont effectivement que des choses, qu’on ne connaît pas tout, et que cela n’est pas si grave.
C’est une étape où on entend maintenant son corps s’exprimer, ces belles rides qui apparaissent et qui semblent dire : oui, j’ai vécu, j’ai traversé des tempêtes, des bourrasques de la vie, j’ai souffert, je me suis battu, mais je vis et je suis heureux… Ces os qui craquent à chaque mouvement et qui semblent dire : oui, j’ai lutté, j’ai marché, j’ai parcouru la vie, j’ai remporté des victoires… Et ce cœur qui flanche des fois et qui semble dire : j’ai aimé, oh que j’ai aimé, j’ai été déçu, trompé, mais j’ai pardonné, et je bats et j’aime toujours, et encore plus qu’avant…
Avec la vieillesse, on prend le temps pour faire les choses, toutes ces choses qu’on percevait à peine ou pas du tout quand on est jeune, ou qu’on réalise dans la précipitation sans en ressentir le bon goût, et ceci est indéniablement, selon moi,  l’un des plus beaux atouts de cette étape de la vie : on prend le temps pour apprécier les personnes qui nous aiment, on prend le temps de regarder tendrement dans les yeux les personnes qu’on aime, on peut tenir leur main dans la nôtre et ressentir cette chaleur vivifiante, on prend le temps pour manger ce qu’on aime, on prend le temps pour analyser chaque situation de la vie, on prend le temps de vivre, enfin…
C’est une joie de vieillir et je la souhaite à nous tous ! Nous avons encore beaucoup de temps pour y arriver, beaucoup de temps. En attendant vivons bien, vivons heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *