Ce matin du 11 Mai 2012…

Je me suis réveillé ce matin avec ce souvenir de ce monsieur qui m’a toujours intrigué par sa vision du monde, toute cette inspiration qui lui permettait d’avoir une avance sur son temps. C’est peut-être ce qu’on appelle être un visionnaire.

Le rapport « opprimeur »-« opprimée » cela existe toujours de nos jours, le peuple est endormi pour être mieux asservi, personne n’est vraiment capable de pouvoir changer le cours de cette évidence triste.

Nous devons avoir le courage de dire ce qui est bien, non seulement pour nous mais également pour nos prochains, notre monde fait si peur actuellement que dans quelques décénies on ne se parlera plus.

Merci  Bob…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.